Rubriques

Portrait

Kadhafi : de la monarchie à la monarchie révolutionnaire

Mouammar Kadhafi – dont le nom est également orthographié al-Kadhafi, Al-Qaḏâfî, Algathafi, al-Gaddafi, Al Qadafi, Gueddafi ou encore El-Gueddafi – est né le 19 juin 1942 dans la région de Syrte en Libye. Appartenant à la tribu bédouin des Qadhdhâfah et seul fils de la famille, il a passé une grande partie de son enfance à garder du bétail. Très jeune, il a manifesté une grande envie d’apprendre. Pour répondre à cette soif de savoir, ses parents l’ont envoyé à l’école de Syrte où il a reçu une éducation primaire traditionnelle et religieuse, puis au lycée de Sebha, malgré l’importance du sacrifice que cela représentait pour eux. Il était plutôt bon élève, connu pour son application.

En savoir plus..

Diplomatie américaine: le retour des Clinton ?

Clinton.jpg

Aujourd'hui sénateur de l'État de New York, candidate malheureuse face à Barack Obama dans la course pour l'investiture démocrate aux élections présidentielles américaines de novembre 2008, Hillary Clinton est plus connue sur la scène internationale pour avoir été la première dame des États-Unis de 1992 à 2000 pendant les deux mandats de son mari, Bill Clinton. Malgré sa récente défaite, elle a gagné le poste de Secrétaire d'État, c'est-à-dire de chef de la diplomatie américaine, et succédera ainsi à Condoleezza Rice.

En savoir plus..

Barack Hussein Obama

Obama.jpg

Le 44ème président des États-Unis est né en 1961 à Hawaï d'un père kenyan de confession musulmane et d'une mère américaine chrétienne, et s'est converti au christianisme à l'âge adulte. En 2003, Obama est l'un des rares élus américains à participer à des manifestations pacifistes et à prendre clairement position contre la guerre en Irak. Il est prêt à dialoguer avec les « ennemis » de l'Amérique et estime que les soldats américains doivent évacuer le pays au plus tôt. Sa mission peut se résumer en une formule simple : « Restaurer l'image de l'Amérique ». Mais que peut-on dire, plus précisément, sur son positionnement par rapport aux principaux enjeux de l'actualité politique du Moyen-Orient ?

En savoir plus..

Zoom

Egypte : "L'armée a voulu réagir avant qu'il ne soit trop tard"

L'armée est sortie de sa réserve, dans le face à face entre opposants et sympathisants du président Mohamed Morsi. En adressant un ultimatum au gouvernement, elle entend bien gérer l'éventuelle transition politique du pays.L'armée égyptienne entre en scène. Discret jusque-là, le commandement militaire a commencé à abattre ses cartes, lundi 1er juillet, dans le duel entre opposants et sympathisants du président Mohamed Morsi. Le général Abdel Fattah Al-Sissi est apparu à la télévision où il a lu un communiqué qui accorde 48 heures au gouvernement pour satisfaire les "demandes du peuple". Faute de quoi, l'armée imposera sa "propre feuille de route".


En savoir plus..

"Les tribus, un élément central dans la construction de la nouvelle Libye

Le futur gouvernement devra réussir à trouver un équilibre entre les différentes tribus qui composent la Libye. Comme avec Mouammar Kadhafi, elles seront le critère indispensable pour assurer une certaine cohésion dans le pays, estime Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen (Cermam), à Genève.

En savoir plus..

La réaction Arabe et Musulmane face à l’interdiction des minarets:

Le 29 novembre, un jour célèbre en Suisse. C’est le jour du résultat du referendum Suissesur l’initiative concernant l’interdiction des minarets. Une initiative qui pourrait etre decrite non seulement comme étant illiberale mais aussi inconstitutionelle. Le résultat du referendum fut inattendu. Environ 57% de Suisses ont voter OUI pour l’iniative. Un résulat qui, s’il a causé la surprise en Suisse et en Europe, il a été le sujet d’une indignation par excellence et des critiques profondes de la part des pays arabes et musulmans. Dans cette article, on essayerait donc de jeter la lumière sur la réaction médiatique, religieuse et gouvernementale dans ces pays

En savoir plus..